Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
03 Dec

4e Le jour d'Après... Et si la nature reprenait le dessus ?

Publié par M Corfmat Professeur d'Arts Plastiques

SUJET /

Notre monde est bétonné, goudronné, saturé de constructions 

Surconsommation de masse, gâchis, pollution …

 

Il est grand temps que la nature reprenne le dessus !

 

Dans ton projet d'Arts Plastiques, donne nous l'illusion que la nature reprend possession de nos villes, des objets, et s'installe  à nouveau dans notre univers bétonné et saturé d'artificiel !

Utilise des objets recyclés de ton choix, réalise une maquette, un travail en 2 ou 3 D, une vidéo ou un travail photographique etc.,

Tu imiteras la nature par tous moyens possibles en nous évoquant la victoire de la nature sur la ville,sur  les constructions démesurées de l’homme à travers le monde …

"Nous passons notre temps à faire des films où nous sommes éradiqués par des zombies, des bombes nucléaires, des épidémies, des robots, des extraterrestres, de petits gremlins… Nous adorons ça ! Mais où sont les films qui parlent du contraire ? Ceux où nous nous rassemblons et où nous résolvons les problèmes ? Nous n’en avons pas vraiment… L’être humain est tellement ingénieux, tellement créatif. Nous pourrions faire des choses extraordinaires, mais pour ça nous avons besoin de nous raconter ces histoires. Avoir une vision, raconter une histoire, c’est comme de jeter devant soi un tourbillon qui vous entraîne..." Rob Hopkins

 

"Hâter et soutenir la prise de conscience. Mettre l’homme devant ses responsabilités: rétablir dans l’urgence les liens d’équilibre entre lui-même et son milieu vital

Paul Ardenne, critique d’art et commissaire d’exposition

 

 

Dans 7000 chênes, pour la Documenta 7, à Kassel en 1982, Joseph Beuys commence la plantation de 7000 chênes, action qui se poursuit sur plusieurs années, sur toute la planète, même après la mort de l'artiste en 1986.

Chaque chêne est associé à une colonne de basalte. Les 7000 colonnes de basalte sont disposées en tas au début de l'action dans un parc de Kassel.

Les acheteurs paient cinq cents Deutsch Mark pour planter un arbre au pied duquel est disposée la colonne de basalte, et reçoivent un reçu.

Ainsi les gens peuvent suivre le déroulement de l'action, en fonction du tas de colonnes de basalte.

Il y a aussi une interaction entre le minéral à dimension fixe du basalte, et l'arbre qui se développe : au début l'arbre est plus petit, ensuite celui-ci devient plus grand que la pierre.

 

 


L'intention de Beuys dans cette action est de " donner l'alarme contre toutes les forces qui détruisent la nature et la vie " .

Que peut vraiment l’art pour l’écologie ?

 

Les notions d’équilibre, de force et de fragilité guident les créations de Julia Gault. Ses œuvres renvoient à la puissance des phénomènes naturels et portent en elles la possibilité d’un basculement, d’un effondrement.

Friedensreich Hundertwasser

 

 

C’est le projet dans lequel on retrouve l’essence même de son message écologiste ainsi que son rapport à la nature. Hundertwasser a planté plus de 100 000 arbres dans sa vie. Il a dessiné de nombreux projets comme celui-ci qui n’ont jamais été réalisé surement à cause la constructibilité d’une telle maison. La quantité de terre nécessaire pour faire pousser de grands arbres et considérable donc la structure de la maison, pour celle-ci en spirale, doit être conçue en fonction.

Hundertwasserhaus

Jardins partagés, hydroponie, architecture écologique… Et si la campagne venait s’inviter en ville ? Manque d’espace, rareté des ressources, sensibilité écolo, toutes les raisons sont bonnes pour voir naître une véritable agriculture urbaine.

décryptage de l'oeuvre végétale de Michel Blazy

 

Du consommable au vivant Le travail artistique de Michel Blazy met en scène le monde du vivant. De l’humain au végétal, il interroge notre environnement et notre quotidien, le tout avec humour et poésie. Au Portique, espace d’art contemporain, l’artiste reconstitue une boutique de mode, sorte de « concept-store », où des appareils de consommation courante (ordinateurs, imprimantes, téléphones mobiles) et des vêtements s’exposent. Devenus réceptacles, jardinières, ils accueillent en leur sein des végétaux qui s’épanouissent, donnant une nouvelle vie aux objets déclassés.

 Luciano Pia

Luciano Pia

4e  Le jour d'Après...       Et si la nature reprenait le dessus ?4e  Le jour d'Après...       Et si la nature reprenait le dessus ?
4e  Le jour d'Après...       Et si la nature reprenait le dessus ?4e  Le jour d'Après...       Et si la nature reprenait le dessus ?4e  Le jour d'Après...       Et si la nature reprenait le dessus ?

Magnifique ...

C’est une création originale de l’architecte Luciano Pia , un immeuble avec une forêt intégrée. Une enclave de la nature au beau milieu de la jungle urbaine.

Ce n’est plus un secret, l’environnement urbain va devoir s’adapter d’urgence aux enjeux écologiques. Une solution évidente est celle de vivre en symbiose avec la nature en lui laissant une place autour de nous, même en ville.

4e  Le jour d'Après...       Et si la nature reprenait le dessus ?4e  Le jour d'Après...       Et si la nature reprenait le dessus ?4e  Le jour d'Après...       Et si la nature reprenait le dessus ?
4e  Le jour d'Après...       Et si la nature reprenait le dessus ?4e  Le jour d'Après...       Et si la nature reprenait le dessus ?
4e  Le jour d'Après...       Et si la nature reprenait le dessus ?4e  Le jour d'Après...       Et si la nature reprenait le dessus ?
4e  Le jour d'Après...       Et si la nature reprenait le dessus ?4e  Le jour d'Après...       Et si la nature reprenait le dessus ?4e  Le jour d'Après...       Et si la nature reprenait le dessus ?
Commenter cet article

Archives

À propos

Blog Arts Plastiques du collège Françoise Dolto de Pont à Marcq