Jean Faucheur est un artiste français né en 1956. Sous l’apparente multiplicité des pistes formelles suivis par Faucheur, une cohérence d’ensemble se lit toujours en filigrane: toiles, photos tressées, oeuvres de maîtres réappropriées, photographies du métro parisien bombées, sont autant de perspectives problématisant -avec une générosité créative indiscutable- l’ambiguité de l’image et l’ambivalence corrélative du «voir», Faucheur ne se contentant jamais de simples exercices de style: il passe outre, inquiète nos représentations et pose que celles-ci ne se donnent jamais comme telles. 

 

REFERENCE 4E / Voir double, c’est voir deux fois … et autre chose !
REFERENCE 4E / Voir double, c’est voir deux fois … et autre chose !REFERENCE 4E / Voir double, c’est voir deux fois … et autre chose !
REFERENCE 4E / Voir double, c’est voir deux fois … et autre chose !REFERENCE 4E / Voir double, c’est voir deux fois … et autre chose !
REFERENCE 4E / Voir double, c’est voir deux fois … et autre chose !REFERENCE 4E / Voir double, c’est voir deux fois … et autre chose !

Matthieu Bourel crée des collages à partir de vieilles illustrations et livres ainsi que des animations en gif dans lesquelles des visages révèlent des strates étranges sous la peau des personnages.
 

 

REFERENCE 4E / Voir double, c’est voir deux fois … et autre chose !REFERENCE 4E / Voir double, c’est voir deux fois … et autre chose !
REFERENCE 4E / Voir double, c’est voir deux fois … et autre chose !REFERENCE 4E / Voir double, c’est voir deux fois … et autre chose !

Lucas Simões

(Catanduva, 1980) est un artiste brésilien basé à São Paulo .

Ses œuvres explorent les limites et l'imprévisibilité du comportement des matériaux et les résultats finaux se situent toujours entre un acte de recherche et une véritable œuvre d'art.

Le béton, le papier, l'acier, la mousse, les matériaux les plus récurrents dans le travail de Lucas Simões, trouvent une origine directe dans son parcours d'architecte et son approche du processus artistique aussi, car une partie de son travail peut être considérée comme un critique de l'échec. de l'architecture moderne.

Les portraits en tas de tirages découpés de Lucas Simões

Les portraits en tas de tirages découpés de Lucas Simões

Lucas Simões réalise ces portraits en superposant 10 tirages de portraits de la même personne et en les découpant pour laisser apparaître des bouts de photos du dessous.
Lucas Simões réalise ces portraits en superposant 10 tirages de portraits de la même personne et en les découpant pour laisser apparaître des bouts de photos du dessous.Lucas Simões réalise ces portraits en superposant 10 tirages de portraits de la même personne et en les découpant pour laisser apparaître des bouts de photos du dessous.
Lucas Simões réalise ces portraits en superposant 10 tirages de portraits de la même personne et en les découpant pour laisser apparaître des bouts de photos du dessous.

Lucas Simões réalise ces portraits en superposant 10 tirages de portraits de la même personne et en les découpant pour laisser apparaître des bouts de photos du dessous.

Retour à l'accueil