l’appétissant immangeable / 3E

Comme disait Guy de Maupassant « Il n'y a que les imbéciles qui ne soient pas gourmands. On est gourmand comme on est artiste, comme on est instruit, comme on est poète ». Bien avant le XVIIe siècle où la peinture flamande donne ses lettres de noblesse au genre de la nature morte, la relation art / nourriture était déjà bien présente. Impossible donc de parler de ce lien sans aborder la traditionnelle nature morte et ses nombreux représentants !

« L’APPÉTISSANT IMMANGEABLE »

TA RÉALISATION SERA NON CONSOMMABLE, ÉPHÉMÈRE OU DURABLE,

PÉRISSABLE OU « LONGUE CONSERVATION »….MAIS QUOI QU’IL

ARRIVE, ELLE SERA TRÈS APPÉTISSANTE ET DONNERA ENVIE DE SE JETER

SUR ELLE POUR LA DÉVORER!


TECHNIQUE LIBRE/ 2 OU 3 D

 

 

 

 

 

Tjalf Sparnaay

Tjalf Sparnaay (

 

Tjalf Sparnaay, né en 1951 à Haarlem, est un peintre néerlandais spécialiste de l'hyperréalisme.
Tjalf Sparnaay, né en 1951 à Haarlem, est un peintre néerlandais spécialiste de l'hyperréalisme.Tjalf Sparnaay, né en 1951 à Haarlem, est un peintre néerlandais spécialiste de l'hyperréalisme.Tjalf Sparnaay, né en 1951 à Haarlem, est un peintre néerlandais spécialiste de l'hyperréalisme.

Tjalf Sparnaay, né en 1951 à Haarlem, est un peintre néerlandais spécialiste de l'hyperréalisme.

 

 

Les sculptures réalistes et terrifiantes qui mixent gore et pâtisserie

 

Qimmyshimmy

(Lim Qixuan)

 

 

Dans sa galerie des horreurs couleur pastel, la plasticienne Qimmyshimmy fabrique des têtes de bambins enrobées dans des papiers de bonbon et des tourtes sanguinolentes fourrée aux cœurs humains. Un travail minutieux mêlant innocence et surréalisme terrifiant.
Dans sa galerie des horreurs couleur pastel, la plasticienne Qimmyshimmy fabrique des têtes de bambins enrobées dans des papiers de bonbon et des tourtes sanguinolentes fourrée aux cœurs humains. Un travail minutieux mêlant innocence et surréalisme terrifiant.Dans sa galerie des horreurs couleur pastel, la plasticienne Qimmyshimmy fabrique des têtes de bambins enrobées dans des papiers de bonbon et des tourtes sanguinolentes fourrée aux cœurs humains. Un travail minutieux mêlant innocence et surréalisme terrifiant.

Dans sa galerie des horreurs couleur pastel, la plasticienne Qimmyshimmy fabrique des têtes de bambins enrobées dans des papiers de bonbon et des tourtes sanguinolentes fourrée aux cœurs humains. Un travail minutieux mêlant innocence et surréalisme terrifiant.

Bienvenue dans le sinistre salon de thé de Lim Qixuan où les gourmandises morbides et autres figurines qu’elle fabrique ne se dégustent pas mais s’apprécient avec les yeux, et non sans un certain inconfort. Designer et artiste plasticienne basée à Singapour, celle qui se fait appeler Qimmyshimmy cumule déjà plus de 60 000 abonnés sur son compte Instagram. Et pour cause, elle produit et publie pour son propre plaisir de terrifiantes figurines sculptées et peintes à la main. Cœurs, cerveaux, yeux sortis de leurs orbites, phalanges, nourrissons atrophiés… le corps et tout ce qu’il comporte de repoussant y est dédramatisé de façon crue.

 

STEVE DREVET Créateur photographe

Corbeille de fruits (en italien Canestra di frutta) est un tableau de Caravage conservé à la Pinacothèque Ambrosienne de Milan

Corbeille de fruits (en italien Canestra di frutta) est un tableau de Caravage conservé à la Pinacothèque Ambrosienne de Milan

Michel Blazy, Lasagne al forno, 2012

Michel Blazy, Lasagne al forno, 2012

Claes Oldenburg, Floor Burger (1962)

Claes Oldenburg, Floor Burger (1962)

 

 

Glen Gyssler.

“Ganache” Sculptures by Peter Anton
“Ganache” Sculptures by Peter Anton
“Ganache” Sculptures by Peter Anton

“Ganache” Sculptures by Peter Anton

Voici une série de quatre diptyques réalisés par le photographe Glen Gyssler. Ici un croissant, un cupcake, un oreo et un donut sont tranchés en deux. D’un côté, l’aspect lisse et appétissant, de l’autre, l’envers du décor montrant une structure en carton parfaitement réalisée. Une série de food-art étonnante.Voici une série de quatre diptyques réalisés par le photographe Glen Gyssler. Ici un croissant, un cupcake, un oreo et un donut sont tranchés en deux. D’un côté, l’aspect lisse et appétissant, de l’autre, l’envers du décor montrant une structure en carton parfaitement réalisée. Une série de food-art étonnante.
Voici une série de quatre diptyques réalisés par le photographe Glen Gyssler. Ici un croissant, un cupcake, un oreo et un donut sont tranchés en deux. D’un côté, l’aspect lisse et appétissant, de l’autre, l’envers du décor montrant une structure en carton parfaitement réalisée. Une série de food-art étonnante.Voici une série de quatre diptyques réalisés par le photographe Glen Gyssler. Ici un croissant, un cupcake, un oreo et un donut sont tranchés en deux. D’un côté, l’aspect lisse et appétissant, de l’autre, l’envers du décor montrant une structure en carton parfaitement réalisée. Une série de food-art étonnante.

Voici une série de quatre diptyques réalisés par le photographe Glen Gyssler. Ici un croissant, un cupcake, un oreo et un donut sont tranchés en deux. D’un côté, l’aspect lisse et appétissant, de l’autre, l’envers du décor montrant une structure en carton parfaitement réalisée. Une série de food-art étonnante.

 
ALLÉGORIE : sens symbolique des représentations (le sablier évoque l’écoulement du temps, la fleur la fragilité de la vie, le crâne la mort humaine…). Dans d’autres genres, l’allégorie est souvent la représentation d’une idée abstraite (une saison, un sentiment, une vertu ou un vice, la République, la Justice…) par un personnage ou un animal et des emblèmes (le printemps par une jeune fille, la République par Marianne, la Justice par une femme à la balance…).
 
ANAMORPHOSE : effet visuel qui existe depuis la Renaissance italienne (XV° siècle), né des recherches sur la perspective ; image artistique cachée ou déformée grâce à un principe optique ou mathématique et qui ne peut être perçue d’une façon normale qu’à partir d’un point de vue particulier et peut parfois donner l’illusion d’être en 3D.
 
HYPERRÉALISME : capacité des artistes contemporains (XX°-XXI° siècles) à représenter le réel avec une exactitude troublante ; en peinture, la représentation s’inspire d’une photographie et l’imite avec une telle minutie que le tableau semble être une photographie ; [en sculpture, les formes imitent le corps humain (souvent moulés sur lui)  dans ses moindres détails (résine imitant la couleur de la peau et des veines, vrais vêtements et accessoires, perruque…)].
 
MIMÉSIS : art de représentation et d’imitation du réel, jusqu'à donner l’illusion optique du réel.
 
RENDU DES MATIÈRES: virtuosité technique du peintre à rendre le détail, la couleur et la texture de la matière, voire ses reflets. Un citron pelé permettra de montrer alternernativement la peau satinée du fruit jaune, la blancheur mate de la peau inférieure et la brillance de la chair. Le peintre fait voisiner des objets ou des choses de matières très différentes, claires ou sombres, mates ou brillantes, opaques ou transparentes : plat en étain ou en argent, objet en verre, table de bois, fleurs et fruits secs ou frais, coquillages ouverts et fermés, viandes et poissons, pains et vins, nappe de tissu blanc plissée et relevée pour dévoiler une table de bois ou de pierre, livres ou feuilles de papier…
 
TROMPE-L'OEIL : illusion donnée au spectateur par les artifices d’une peinture (forme, couleur, lumière, espace), ses dimensions, son emplacement, ses effets 3D (ex : fausse porte ou fenêtre, fausse façade de maison).
 
VANITÉ : peinture de nature morte apparue au XVII° siècle ; le mot « vanité » qualifie ce qui est vain, illusoire ; la Vanité est une nature morte symbolique au message moral et religieux rappelant à l’homme que tout sur terre est éphémère (ne dure pas, meurt, disparaît) et qu’il doit se détourner des nourritures terrestres (corps, richesse, possession, pouvoir) et se préoccuper des nourritures célestes (âme, religion, morale, résurrection).
 
 
Retour à l'accueil